Waterfall, Agile ou Chaîne Critique - quelle méthodologie de gestion de projets est faite pour vous ?

Miniature pour le blog post Waterfall Agile et Chaine critique quelle méthodologie choisir

Aujourd'hui, alors que le monde du Project Portfolio Management est constitué de logiciels, de feuilles de calcul et de S.W.O.T, autrefois les projets étaient gérés de manière plus ad hoc et non officielle. Le responsable désignait une personne qui tentait de trouver un moyen de gérer le projet, en espérant que le résultat souhaité soit obtenu.

Dans les années 50, des techniques de gestion de projets plus précises ont émergé pour simplifier la gestion de grands projets d'ingénierie et de construction. À l’origine, ces méthodes ne s’appliquaient qu’à ces domaines, mais elles se sont lentement diffusées au sein d’autres entreprises pour finalement être utilisées dans un large éventail de secteurs et d’équipes.

Voici une présentation des 3 méthodes principales de gestion de projets - et ce qui les distingue :

 

Waterfall, la méthodologie linéaire de gestion de projets

Image representing the waterfall methodology

Waterfall est l'une des premières méthodologies de gestion de projets à avoir vu le jour. Alors que des approches plus «traditionnelles» des projets consistaient à définir chaque étape de la séquence au fur et à mesure de l'avancement du projet, la méthodologie Waterfall vise à éliminer les risques en décrivant toutes les étapes du projet dès son début. Dans la méthodologie Waterfall, aussi appelée méthodologie en cascade, la collecte des exigences et le travail de conception sont effectués en amont de toute action et chaque phase du projet est terminée à 100% avant de passer à la suivante.

Le modèle en cascade est un modèle dans lequel chaque phase du cycle de vie d’un produit se déroule en séquence, de sorte que le progrès évolue régulièrement vers le bas à travers ces phases, comme une cascade.

Si votre projet est critique ou hautement complexe, alors la méthode Waterfall est faite pour vous. Le processus de développement a tendance à être mieux documenté car cette méthodologie met davantage l'accent sur la documentation et que de nombreuses entreprises trouvent cela rassurant.

Parce que ce système peut être assez rigide et manquer de la flexibilité nécessaire pour gérer des projets évolutifs et rythmés, il convient parfaitement aux grands projets de construction.

Les défis du Waterfall:

Souvent, le client ne sait pas exactement ce dont il a besoin à l’avance, ni ce qui est possible avec la technologie disponible - et les équipes de PPM ne sont souvent pas en mesure de prévoir les problèmes qui résulteront de la mise en œuvre de leurs conceptions.

Par conséquent, il n’est pas facile de modifier les exigences du projet dans la méthode Waterfall et des procédures de contrôle fastidieuses s’imposent lorsque cela se produit.

 

Agile, la méthodologie itérative et flexible de gestion de projets

Image representing the agile methodology

Bien que la méthode Waterfall soit probablement le cadre de gestion de projets le plus courant et le plus utilisé actuellement, la méthodologie Agile gagne du terrain.

La méthodologie de gestion de projets Agile s’éloigne d’une approche linéaire et séquentielle en faveur d'une approche incrémentielle et itérative. Au lieu d'une planification et d'une conception approfondies en amont, la méthodologie Agile permet de modifier les exigences au fil du temps en faisant appel à des équipes interfonctionnelles qui travaillent sur des itérations successives, sur des périodes de temps fixes. L'accent est mis sur une communication en face à face efficace et de courtes boucles de rétroaction. Le but de chaque itération est de générer un produit fonctionnel pouvant être présenté aux parties prenantes, avec un retour d'informations intégré aux itérations suivantes ou futures.

De nombreuses équipes estiment que la méthode Agile améliore leur productivité et stimulent leur créativité pour créer des solutions uniques. Grâce aux objectifs flexibles et modifiables, Agile est une excellente méthodologie pour les projets créatifs et les logiciels de projets, où les nouvelles idées et les innovations peuvent être rapidement adaptées au cadre existant. C'est une approche très pratique, en particulier pour les parties prenantes et les responsables de projet.

Les défis de l'Agile:

Si vous préférez prendre du recul et laisser le processus fonctionner par lui-même, cette méthodologie pourrait ne pas vous convenir. Les méthodologies agiles sont souvent plus difficiles à comprendre que les méthodes linéaires et séquentielles, du moins au début.

En raison de l’importance accordée au fonctionnement des logiciels, on peut avoir l’impression que la documentation peut parfois être négligée. Lorsqu'elle est mal implémentée, la méthodologie Agile peut entraîner des inefficacités supplémentaires dans les grandes organisations ou peut nuire aux processus organisationnels de longue date. De même, si une organisation et les personnes impliquées dans le projet ne sont pas suffisamment matures pour fonctionner de manière Agile il peut être plus approprié d'utiliser les méthodes de gestion de projet traditionnelles.

Consultez la dernière mise à jour de Sciforma 7.1 du support Agile.

 

La Chaine Critique, une méthodologie basée sur la gestion des ressources

Image representing the critical chain methodology

Dans la méthode de gestion de projets Chaîne Critique, votre objectif principal est de vous assurer que chaque activité et chaque tâche reçoit suffisamment de ressources pour être terminée à temps. C’est probablement la technique de gestion de projets la moins populaire. Son objectif est de vous donner une idée des contraintes de votre projet.

Lorsque vous comprenez clairement le facteur limitant le plus important pour une tâche, vous pouvez alors extrapoler la manière de tirer parti des contraintes déterminées.

Selon des études, cette technique permettrait d’économiser jusqu’à 50% des dépenses d’un projet par rapport à d’autres techniques. Il n’est donc pas surprenant que la méthode de la Chaîne Critique soit également réputée pour produire des résultats bien supérieurs à ceux d’autres techniques. Vous ne voulez pas avoir trop peu de ressources pour gérer une tâche qui en dépend beaucoup : cela retardera certainement votre projet

Alors que Waterfall et Agile se concentrent davantage sur les calendriers et les tâches, la Chaîne Critique est conçue pour les équipes dans lesquelles les ressources ont des compétences flexibles et assez hétérogènes. Chaque projet commence par définir une chaîne d'éléments essentiels nécessaires à son achèvement, puis évalue les jalons et les dates d'achèvement en fonction de ces éléments, en donnant un laps de temps minimum / maximum, puis en intégrant les tampons de manière appropriée (tambour-tampon-corde.

Les défis de la Chaîne Critique :

Étant donné que des tampons horaires supplémentaires sont intégrés à chaque étape du plan, le chemin critique ne fonctionne pas très bien pour les projets de petite taille nécessitant une rotation rapide.

Lisez aussi notre article sur l'amélioration de la gestion des ressources.

 

Comment Sciforma peut supporter la méthodologie de votre choix

En choisissant une méthodologie de gestion de projets, à l’avance, vous n'avez pas besoin de réinventer le processus à chaque fois que vous démarrez un nouveau projet. Avec Sciforma vous pouvez travailler avec n’importe laquelle de ces méthodologies, le tout dans le même système, vos dirigeants pourront maîtriser tous les projets de l’entreprise. Un logiciel tel que Sciforma vous donne les ressources nécessaires pour adapter vos méthodes et votre style selon vos besoins.

Vous souhaitez en savoir plus sur les méthodologies de gestion de projets ? Téléchargez notre Livre Blanc sur les méthodes Agile et Waterfall.

Bannière de téléchargement du livre blanc "agile ou waterfall" vous n"aurez plus à choisir